Accueil   -   English
En-tête Hampden Mégantic
La municipalité et ses services Attraits, activités & histoire Quoi de neuf?
Membres du conseil Services Municipaux Attraits touristiques
du canton et autour
Journal
L'Événement

Nouvelles,
messages,
& annonces
Communiquez avec nous Service de sécurité-incendie
Recyclage & ordures Service de la voirie Comité des loisirs
Procès-verbaux & Règlements Appels d'offres et lien SÉAO Histoire du canton Offres d'emploi
Le canton de Hampden vous invite à faire revivre l'histoire oubliée du canton

Laissez-nous vous raconter
un peu de notre histoire


Le nom de Hampden pour désigner notre canton, apparait déjà sur les cartes dans la dernière décennie des années 1700, même si le territoire n'est pas encore officiellement arpenté.


Les premiers colons écossais - à la suite des «Highland Clearances» - arrivèrent à partir de 1845 des Îles Hébrides et des Highlands d'Écosse. Le peuplement de Hampden s'est fait, surtout au début, par des «squatters», c'est-à-dire sans qu'il y ait enregistrements officiels de concessions des terres.


Ils étaient pour la plupart originaires de la ville de Stornoway, située au nord de l’île Lewis dans l’archipel des Hébrides.  Ces derniers utilisèrent les débris, planches et clous des maisons abandonnées du Village de Victoria (établi sur les rives de la rivière au Saumon, près de Scotstown, le petit village était inondé à chaque crue des eaux, il n'en reste plus rien aujourd'hui).  Hampden compte alors 23 familles écossaises.
En 1860 le territoire actuel du canton de Hampden sera arpenté et érigé.  Il sera ensuite officiellement nommé Hampden Ie 10 juin 1867 et constitué en municipalité le 1er Janvier 1874.

Le nom de Hampden pour le canton vient de la première famille à s'établir dans le canton, qui portait le nom de Hampden et était aussi propriétaire de la concession de Hampden, Buckinghamshire, en Angleterre.  La lignée s'est poursuivit  jusqu'en 1824, à l'instant où mourût John Hampden, décédé sans héritier.

Les débuts de la colonisation furent plus difficiles que prévu pour les colons qui avaient cru aux largesses d'esprit des agents de colonisation.  La terre n'était pas aussi arable qu'ils l'avaient laissé croire, une partie du
canton étant couverte de roches granitiques qui en faisait une terre difficilement labourable.  Peu fortunés, parlant gaélique et de foi presbytérienne, ces pionniers durent travailler très fort pour gagner leur vie.  La région marécageuse (bog) du chemin Franceville, n'a pas été plus propice à l'agriculture étant donné que c'est une zone très riche où la sauvagine et des oiseaux rares nichent, en plus d'être le milieu de vie d'espèces aquatiques. Cet espace a été même retenu comme lieu à préserver.

Par contre, le territoire du canton étant très propice à l'exploitation forestière, il fut exploité pour le bois par la Glasgow Canadian
Company.  En 1891, on voyait même une cinquantaine de moulins à scie dans le canton, des industries qui employèrent plus de 500 personnes.  Ce développement a pu se faire grâce aux différents cours d'eau du canton et de leurs chutes naturelles.




Haut de la page (Menu)

Le canton de Hampden vous invite à faire revivre l'histoire oubliée du canton

L'histoire du canton vous intéresse?

Vous possédez d'anciennes photos de bâtiments historiques qui n'existent plus aujourd'hui?
Ou des écrits au sujet du passé (véridiques et vérifiables si possible) de notre canton qui ont été oubliés?

Vous aimeriez les partager avec d'autres passionnés d'histoire du canton?

Ce que vous partagerez avec nous servira
à composer un livret historique du canton de Hampden.


Vous pouvez venir au bureau municipal avec vos photos et/ou écrits sur l'histoire du canton,
nous en ferons des copies pour vous laisser vos originaux.  Si vous les avez déjà en format numérique, vous pouvez nous les envoyer directement par courriel.  Les textes peuvent aussi être envoyés par
télécopieur.

  Cliquez ici pour nos coordonnées 

Au plaisir de découvrir vos trésors d'histoire oubliée!

Voici un exemple de ce que nous recherchons
comme «histoire oubliée» :
Le Pont Scotstown qui était situé sur le chemin du 4 milles et enjambait la Rivière-au-saumon.


Souvenir du pont de Scotstown
(trouvé sur la page web : http://www.pontscouverts.com/Pontscouverts2/Scotstown.html )

Haut de la page (Menu)


Pour compléter cette page
d'histoire . . .


Voici une liste des Maires, de 1889 à nos jours
E.M. McKay
~ 1889
C.H. Parker ~ 1889 à 1892
D.D. Mclnness ~ 1892 à 1893
Thomas Muir ~ 1893 à 1894
J.D. Morrison ~ 1894 à 1897
Kenneth Smith ~ 1897 à 1900
Allen A. Morrison ~ 1900 à 1907
John D Graham ~ 1907 à 1915
J. D. Graham ~ 1916 à 1917
John M. MacDonald
~ 1917 à 1935
J. D. Smith ~ 1936 à 1939
J.C. Morrison ~ 1939 à 1944
Albert McLeod ~ 1944 à 1947
P.A. Sherman ~ 1947 à 1957
Hervé Duperron ~ 1957 à 1959
Émile Laprise ~ 1959
Rosario Robert ~ 1959 à 1960
Léonidas Charest ~ 1960 à 1963
Fernand Gilbert ~ 1963 à 1968
Antonio Guillette ~ 1968 à 1972
Emmanuel Prévost ~ 1972 à 2004
Normand Côté ~ 2005 à 2009
Bertrand Prévost ~ 2009 à ......





Coat of arms Les armoiries du

Canton de Hampden
Heraldic Description
Explications en langage courant
Écu
D'azur au sautoir d'argent l'écu principal possède un fond de couleur bleue avec sur le devant, une croix en «X» de couleur blanche, qui représente la «Croix de Saint-André», patron de l'Écosse, patrie d'où sont originaires les fondateurs du canton du Hampden
chargé de quatre
billettes de sinople
chaque branche de la croix blanche porte sur le devant un rectangle de couleur verte représentant des billes de bois en héraldisme qui symbolisent l'industrie de la forêt
cantonné à dextre
d'une fleur de lys d'or
fleur de lys jaune qui occupe l'espace du côté droit - en fait, à gauche pour celui qui regarde l'écu - mais en héraldisme, la gauche et la droite se signale selon la vision du porteur de l'écu qui est en fait son bouclier, le lys représente la relève effectuée par les Canadiens-français au développement du canton
sur le tout d'argent
au
sautoir de gueules
écusson placé au milieu de principal, au fond blanc avec une croix rouge
cantonné de quatre
aigles d'azur
placés dans les espaces libérés de la croix, quatre aigles de couleur bleue, reprenant l'écu de la famille Hampden, propriétaire de la concession de Hampden, Buckinghamshire, en Angleterre
sur le tout du tout un écusson au-dessus d'un autre écusson
d'or à la lettre «V» aux
pointes cloutées de sable
au fond jaune chargé de la lettre «V» de couleur noire et aux bouts en forme de clous.  Cet écusson au centre de l'écu marque les origines de la colonisation dans le canton par l'établissement de Victoria en 1836, d'où le «V», colonisation qui a avorté deux ans après.  Les bouts en têtes de clous symbolisent la légende voulant que les colons qui vinrent une dizaine d'années par après se servirent des planches et des clous des maisons abandonnées de Victoria pour en construire de nouvelles
d'une champagne d'argent
semée d'herbe de sinople
la partie inférieure de l'écu de couleur blanche et qui porte des touffes d'herbe de couleur verte
chargée d'une fasce ondée d'azur d'une barre horizontale ondulée de couleur bleue symbolisant la rivière au Saumon
chargée d'un saumon d'argent sur la champagne, un saumon de couleur blanche, ce qui symbolise l'environnement marécageux d'une partie du canton qui doit être sauvegardé comme élément de patrimoine faunique et environnemental selon l'aménagement du territoire de la municipalité.
Ornements extérieurs
L'écu est soutenu entouré
de deux rinceaux branches
de feuilles d'érable de sinople de couleur verte
et accompagné d'un
listel de gueules
ruban de couleur rouge
portant l'écriture:
«Canton de Hampden,
1er janvier 1874»
- - - - -

Conception et entretien du site
LIen vers GraphAlba Design and maintenance of the website